Les écoles libyennes de Tunisie : enjeux politiques et recomposition d’une communauté en exil

Par Thomas ROSENTHAL, diplômé en Relations Internationales (Sciences Po Aix et Paris 1), chargé de contenus et de médiation “immigration et intégration” à Bibliothèques Sans Frontières Les études sur les migrations issues de conflits se focalisent bien souvent, dans les sciences sociales, sur l’intégration des populations dans la société d’accueil, sur la politisation des réfugiés … Lire la suite de Les écoles libyennes de Tunisie : enjeux politiques et recomposition d’une communauté en exil

Publicités

L’altermondialisme marocain, spécificités d’un label vieillissant

Au lendemain de la guerre froide, des analystes prédisaient l’avènement d’une ère nouvelle dans laquelle le libéralisme économique était supposé être une réponse aux maux de nos sociétés, la matrice idéologique qui s’adapte le mieux, selon eux, à la nature de l’homme. La marche globalisée de la démocratie libérale devait ainsi mettre un terme à l’histoire tumultueuse des idéologies politiques. L’homme, réconcilié avec son environnement, pouvait ainsi cesser les hostilités pour évoluer dans un monde où la contestation n’a plus raison d’être. Du moins, le pensaient-ils.